PROGRAMME DU CANDIDAT 2015-2020

PROGRAMME DU CANDIDAT 2021-2025

Roch Marc Christian KABORE : un contrat de 4 axes et 10 chantiers
Faire du Burkina Faso, une Nation de paix, unie, stable et prospère. C’est le sens de l’engagement du candidat du #MPP, Roch Marc Christian Kaboré à travers un programme quinquennal 2021-2025. Ce nouveau contrat se décline en 4 axes et 10 chantiers.
Les quatre (04) Axes :
Axe 1 : Renforcer la résilience, la paix, la sécurité et la cohésion sociale.
Axe 2 : Approfondir les réformes institutionnelles et moderniser l’administration publique
Axe 3 : Poursuivre le développement des secteurs porteurs pour l’économie et les emplois.
Axe 4 : Consolider les actions engagées dans les secteurs sociaux
Les dix (10) chantiers:
Chantier 1 : Gagner le pari de la sécurité et de la stabilité
-Assurer la sécurité et la stabilité du pays grâce à une armée républicaine et à des Volontaires pour la défense de la patrie bien équipés et bien entraînés, bénéficiant de la confiance du peuple.
Chantier 2: Renforcer la démocratie, réconcilier les burkinabè, consolider la paix et la cohésion sociale
– Créer les conditions pour renforcer la démocratie et restaurer le vivre-ensemble.
– Pour un Burkina Faso de concorde où règne la paix des cœurs et des pensées, la démocratie se doit d’être un élément fondamental de mon action.
Car c’est l’état qui garantit les libertés de chacun et assure la paix à tous.
– Créer les conditions pour renforcer la démocratie et restaurer le vivre-ensemble.
– Organiser des « États généraux de la diplomatie » afin de mieux cerner les faiblesses de notre administration centrale et de nos représentations diplomatiques à l’étranger.
Chantier 3 : Renforcer le processus de décentralisation et ouvrir des horizons plus larges aux régions
– Disposer d’une administration décentralisée dédiée et compétente pour impulser le développement à la base
– La question foncière sera traitée à travers des réformes et des mesures fortes.
Chantier 4 : Reformer l’état, moderniser et professionnaliser l’administration publique.
– Améliorer l’efficacité du fonctionnement du service public, et élargir le champ de la participation citoyenne aux affaires publiques. Tous les Burkinabè, y compris les couches les plus vulnérables, doivent être satisfaits des prestations délivrées et participer pleinement, afin d’améliorer le processus de développement économique et social du Burkina Faso.
Chantier 5 : consolider l’investissement dans le bienêtre social.
– Disposer d’un capital humain à même de produire des services de qualité en faveur du bien-être.
– Amélioration de l’inclusion sociale des groupes vulnérables et protection sociale de la population.
– Promouvoir des villes durables ainsi que l’accès des populations à un logement décent.
– Mettre en œuvre de véritables projets structurants dans chaque ville, capitale régionale, afin d’accroître l’attractivité des villes et créer des emplois décents
– Stimuler les productions artistiques et le tourisme pour accroitre leur contribution au développement économique du pays et au bien-être des populations.
Chantier 6 : Asseoir l’économie du savoir et bâtir l’école de demain.
– Le principe de base: préparer tous les enfants burkinabè, sans exception, à mieux s’insérer dans un monde toujours en évolution avec une exigence permanente de qualité, d’adaptabilité et d’ouverture d’esprit.
Chantier 7 : Gagner le pari de l’emploi des jeunes et des femmes.
Créer au moins 600 000 emplois grâce à l’apport du secteur privé.
Chantier 8 : Améliorer le rendement du secteur privé et relever le niveau de compétitivité de l’économie.
– Développer et mobiliser le secteur privé pour renforcer la résilience économique du pays et stimuler l’industrialisation.
Chantier 9 : Assurer le développement durable
– Renforcer l’engagement en faveur du développement durable.
Chantier 10 : Assurer le développement durable
– Transformer structurellement l’économie par la promotion des pôles de croissance et le développement des filières porteuses.